Lorsque j’ai atterri à Las Vegas un soir de juillet, je ne savais pas vraiment à quoi ressemblerait mon roadtrip dans l’Ouest Américain. Mon copain et moi avons décidé, tout bonnement, d’acheter une passe America The Beautiful pour visiter les parcs nationaux tout au long de notre route.

Nous sommes en 2014, et ce voyage est parmi l’un de mes premiers « grand » voyage.

Bien sûr, quelques recherches sur Internet me démontrent des paysages d’une beauté exceptionnelle, mais rien n’est  totalement impressionnant tant que nous ne le voyons pas en temps réel.

Angel Landing Zion National Park Utah

Le Zion National Park est le premier arrêt de notre aventure qui nous mènera au travers l’Utah, le Colorado, le Nouveau-Mexique et l’Arizona. Sur la route entre Las Vegas et Zion, on s’émerveille déjà devant les immenses structures rocheuses. Les paysages déserts de Las Vegas se transforment tranquillement en zones un peu plus garnies de verdures.

Mes premiers pas à Zion
Zion se situe à environ 2 h 30 de route de Vegas : cette ville est donc un point de départ logique et pratique. Les vols y sont souvent moins dispendieux que n’importe quelle autre destination et les voitures se louent à des prix dérisoires. Parfait pour les voyageurs à petit budget.

Ayant préalablement fait des recherches sur les randonnées à faire à Zion, notre choix s’est arrêté sur l’ascension du Angels Landing. Il y a plusieurs randos à faire à Zion, mais faute de temps, il a fallu faire un choix.

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Dès notre arrivée, des navettes nous attendent pour se rendre au point de départ de notre randonnée. Les navettes sont disponibles afin de désengorger la circulation dans le parc. Le service est gratuit et rapide. Il est fortement suggéré de laisser votre voiture dans les stationnements à l’entrée du parc, et ainsi aider à rendre la visite de tous plus agréable et fluide.

Angel Landing Zion National Park Utah

L’ascension
L’Angels Landing trail totalise 8 kilomètres et son dénivelé est de 453 mètres. Au sommet, le panorama permet d’admirer la vallée de la Virgin River, qui ruisselle au creux des canyons de Zion. Sur l’écriteau, nous pouvons lire l’avertissement suivant : « Since 2004, six people have died falling from the cliffs on this route ». Le genre d’avertissement qui ferait freaker ma mère si elle le savait! Le défi est lancé, nous partons à la conquête du Angels Landing!

angel-landing

Me voici devant ce qu’est, à cette époque, mon plus grand défi physique. Je m’adonne à la randonnée depuis peu de temps, je n’ai pas beaucoup d’expérience. Je suis en processus de remise en forme et d’amélioration de ma condition physique. En regardant ce rocher impressionnant, j’ai un peu la frousse, mais je suis remplie de motivation.

Angel Landing Zion National Park Utah

La route est difficile, la chaleur est accaparante, mais chaque regard derrière soi redonne le goût de faire un pas de plus vers le sommet. À peine commencée, la vue est déjà prenante. C’est incroyable cet endroit!

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Tout au long de notre randonnée, un spectacle de couleurs s’offre à nous. Des roches éclatantes de rouge, d’orange et de jaune, parsemées de verdures contrastantes. Dur à croire que nous sommes aux États-Unis et ma vision un peu monotone des « states » se transforme rapidement en émerveillement. Je veux découvrir tout de ce magnifique pays à diversités innombrables.

Angel Landing Zion National Park Utah

Et viens le moment fatidique : le fameux deadly 1.1 miles round-trip. Devant nous, là, je reconsidère mon ascension. Est-ce prudent? Est-ce simplement faisable? Je suis déjà à un stade d’épuisement avancé et il faut penser au retour. Mais, je suis ici pour relever ce défi, et rien ne m’arrêtera. Je fonce alors vers le dernier moment intense de ce périple, l’ascension finale du Angels Landing.

Angel Landing Zion National Park Utah

Je me permets un moment de sérénité, de contemplation, juste avant le dernier blitz! C’est toujours important pour moi de prendre le temps de m’arrêter, de regarder et de m’imprégner du moment présent. Je suis à ce moment présent, déjà ultra fière de moi.

Angel Landing Zion National Park Utah

Par endroits, la trail n’est pas plus large que 2 pieds. C’est suffisant pour passer, mais pas de distraction. On met un pied devant l’autre et chaque pas est calculé et précis. « On n’est jamais trop prudent » est officiellement mon dicton à ce moment même!

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Ce genre de vue paralyse, mais l’adrénaline est à son maximum! C’est le moment de contempler la beauté qui nous entoure. En toute franchise, je ne suis pas arrivée au sommet final du mont. Il y a plusieurs plateaux au bout, et il vient un moment où ton corps te fait comprendre qu’il est temps pour toi d’arrêter, que c’est assez, et que tu vis bien avec cette décision. Il reste seulement quelques pas afin d’attendre le peak officiel, mais le spectacle devant moi me suffit, me comble. Pour moi, c’est une réussite.

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

La descente fut tout aussi gratifiante. Une vue beaucoup plus globale me permet de réaliser que je viens de vivre une expérience unique et merveilleuse. Il y a une énergie indescriptible qui t’envahit lorsque tu réalises ce genre de défi, qui donne le goût de conquérir tous les monts du monde!

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Angel Landing Zion National Park Utah

Au retour, je profite de chaque moment pour contempler le paysage. Après tout, les probabilités que je revois ce sentier sont très faibles. Je redescends donc avec beaucoup de reconnaissance, en prenant le maximum de photos, pour graver à jamais ce souvenir dans ma mémoire.

Angel Landing Zion National Park Utah

Un petit repos bien mérité après cet effort physique hors du commun!

Angel Landing Zion National Park Utah

De retour au sol, je m’amuse à découvrir le Parc. Les animaux y vivent en harmonie avec les humains. Moment précieux, moment magique.

Angel Landing Zion National Park Utah

Au plaisir de te revoir dans un futur certain, Zion.

Voici mes autres articles sur mes randonnées pédestres autour du monde :


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

(Visited 725 times, 1 visits today)

4 Comments

  1. Alina janvier 17, 2018 at 9:51

    Super ton blog Claudia!!!
    Il est rempli d anecdotes et de bons conseils!!
    Je pars faire un road trip sur les parcs Nationaux en mai prochain et j avais un peu peur de m engager sur le Angels landing trail car je suis, moi aussi, une amatrice de rando mais qui s essouffle assez vite et qui a les jambes qui grelottent facilement apres quelques dizaines de minutes d ascension ?
    Tu m as donné du courage pour m’y préparer !!!!
    Merci!!!

    Reply
    1. Claudia janvier 18, 2018 at 1:07

      Bonjour Alina!
      Cette randonnée est merveilleuse. L’astuce est de la faire tranquillement. Elle n’est pas nécessairement longue, mais assez apique. L’effort en vaut la chandelle. Tout en haut, la vue est à couper le souffle! Donne moi des nouvelles à ton retour! Bonne rando!

      Reply
  2. LILA janvier 7, 2019 at 3:49

    Bonjour Claudia,

    Merci pour ce récit ! Quel courage !

    Nous embarquons pour un road trip en Juin prochain mon mari, mon fils d’un an et moi même.
    Penses tu que l’on peut faire une partie de la randonné avec un porte bébé ? ou trop risqué ?

    Merci

    Reply
    1. Claudia janvier 24, 2019 at 3:39

      Bonjour Lila,
      Je dirais physiquement difficile, sinon, ce n’est pas dangereux jusqu’au dernier bout très étroit et apique. Il est possible de faire au moins le 3/4 de la randonnée sans soucis pour bébé, le reste, tout dépends de votre vertige! 🙂 Bon trip!

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *