Partir sur un coup de tête mène souvent à des aventures inattendues et, dans mon cas, c’est très fréquent que je décide d’une destination à la dernière minute et, chaque fois, c’est un réel succès !  Ma « chum » de fille et moi regardions pour un trip en Bolivie, mais c’est en Autriche que nous avons finalement abouti. Il n’y a aucun lien entre les deux destinations, je sais, mais au final, je suis très heureuse de la tournure des évènements.

Je suis vraisemblablement tombée amoureuse d’un pays qui m’était inconnu jusque là.

L’Autriche, c’est BEAU. Plus d’un mois après mon retour, je suis toujours dans un état second ; un état d’éblouissement qui ne veut pas s’estomper. Je regarde défiler les photos des comptes Instagram d’Autriche auxquels je m’étais inscrites et la seule chose à quoi je pense est quand sera mon retour dans ce pays. Le plus rapidement possible je l’espère !

Je veux retourner en Autriche parce que 8 jours, c’est définitivement trop court. Même si le pays est assez petit en superficie, le potentiel est immense. L’Autriche, c’est le mélange parfait entre culture et nature, bref, les deux raisons principales pour lesquelles je voyage, auxquelles je m’intéresse profondément.

 

Première et deuxième journée

Pour une question de logistique, de prix, de vol et de location de voiture, nous commençons notre roadtrip à Budapest. Dès notre arrivée dans la capitale de la Hongrie, nous prenons possession de l’auto et partons tout droit en direction de Vienne. Trois heures de route un peu raplapla séparent les deux villes, mais rapidement, nous nous retrouvons au cœur de la ville de la princesse Sissi.

DSC04249
Stephansplatz : le coeur de Vienne
DSC04387
La magnifique architecture viennoise
DSC04396
Le centre-ville de Vienne

Notre itinéraire débute donc ici. Nous passons deux magnifiques premières journées à découvrir la ville de fond en comble. De la cathédrale Saint-Étienne de Vienne au Parc Prater, en passant par le Danube et le château de Schönbrunn, nous profitons au maximum de notre temps.

DSC04241
La cathédrale Saint-Étienne de Vienne
DSC04366
Le Danube
DSC04329
Le château de Schönbrunn
DSC04423
Le parc Prater

Troisième journée

Déjà au troisième soleil levant, nous rassemblons nos effets personnels et reprenons la route : direction Dürnstein. Cette ville de la Basse-Autriche jugée au fleuve Danube est l’attrait principal de la vallée de Wachau. Cette dernière est bien connue, car elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son patrimoine architectural et agricole. Ceci dit, à seulement 75 minutes de route de Vienne, l’arrêt en vaut pleinement le coup.

DSC04441
Le village de Dürnstein

Difficile de se stationner dans ce petit village médiéval, mais une fois cette étape réussie, l’endroit vous appartient ! Je ne vous conterai pas de mensonge : à partir de midi, les touristes envahissent les rues piétonnes. Ils débarquent en autocar à coup de groupes de 30, 40 ou 50 personnes. Sachant cette information, c’est à vous de prévoir ! Nous arrivons en matinée et les rues sont complètement désertes. C’est lors de notre départ que nous constatons la popularité de Dürnstein.

DSC04553
Tôt le matin, les rues du village de Dürnstein sont désertes.
DSC04459
Visiter Dürnstein, c’est faire un retour à l’époque médiévale.

DSC04463

Visiter Dürnstein ne demande pas plus d’une demi-journée. Allez-y pour y voir son magnifique monastère (visite : 3 euros), ses rues ancestrales, ses boutiques charmantes, mais n’oubliez surtout pas de vous rendre au sommet des ruines de Dürnstein. Vous y découvrirez les restes d’un château construit entre 1140 et 1145 !

DSC04517
Stift Dürnstein : un monastère époustouflant situé au centre du village.
DSC04509
Les ruines de Dürnstein, un château datant des années 1140.
DSC04496
Au pied du village, le Danube longe la Vallée du Wachau.

Dans la même journée, nous repartons sur la route, cette fois en direction de Wels, afin de nous y arrêter pour la nuit. Cette route de 150 kilomètres vous fera voyager sur la section panoramique de la Vallée du Wachau ; n’oubliez donc pas de partir avant la tombée de la nuit !

Notre arrêt à Wels est très bref, mais puisque nous y sommes, nous en profitons pour aller prendre un verre au centre-ville, question de finir notre journée en beauté.

Quatrième journée

Aux petites heures du matin, nous revoilà encore sur la route pour atteindre notre prochaine destination : Salzbourg. Nous aurions pu prendre un chemin plus direct, mais le but étant de découvrir au maximum les routes du pays, nous traçons notre chemin aux travers de plusieurs petits villages autrichiens. C’est tellement la meilleure idée que nous avons eue ! En passant par un chemin alternatif, nous découvrons des endroits magiques, des lieux moins touristiques munis de paysages tous plus époustouflants les uns des autres.

DSC04564
Le village de Bad Ischl
DSC04576
Les maisons typiques de l’Autriche

Parmi les nombreux villages traversés, quelques-uns retiennent notre attention. Des petits coups de cœur qui nous donnent envie d’y passer une journée, une semaine ou une vie. C’est le cas pour toutes les communautés qui longent le lac Traunsee. Un peu plus loin, notre route nous mène à SanktWolfgang im Salzkammergut. OH-MY-GOD ! Si vous n’êtes pas encore tombé en amour avec l’Autriche, c’est là que ça se produira !

Le décor paradisiaque de SanktWolfgang im Salzkammergut
Le décor paradisiaque de SanktWolfgang im Salzkammergut

Depuis la route entre Dürnstein et Wels, nous sommes passées de l’État de la Basse-Autriche à l’État de la Haute-Autriche, et nous le remarquons facilement dans le changement drastique des paysages. Il y a beaucoup plus de lacs et les montagnes sont de plus en plus imposantes.

DSC04617
Paysage incroyable sur la route vers Salzbourg.

Après notre départ déchirant de SanktWolfgang, l’ultime but de la journée est de faire notre chemin droit vers le cœur de la quatrième ville en importance de l’Autriche, soit Salzbourg. Du coup, nous changeons une fois de plus d’État pour nous retrouver dans celle qui porte le nom de la ville, l’État de Salzbourg.

  • À titre informatif : l’Autriche détient neuf États fédérés et chacun d’entre eux possède une capitale. Ensuite, chacun des États est divisé en plusieurs districts. Un peu comme notre Canada avec ses provinces et notre Québec avec ses régions.

À destination, nous garons la voiture à la hâte et partons à la découverte de la ville natale de Mozart. Coup de chance, nous arrivons en plein festival. Au centre-ville, la foire de Saint-Rupert bât son plein. Toutes les personnes présentes, locaux et touristes (sauf nous, car nous n’avions pas reçu le mémo), portent de jolis costumes antiques pour célébrer, danser, boire et manger à la mode du temps. Même si nous n’avions pas de costume, nous avons participé à la fête sans hésitation ! Quel bonheur !

DSC04670
Les rues de Salzbourg
DSC04639
La foire de Saint-Rupert bât son plein au centre de la ville.
DSC04668
La résidence de Mozart
DSC04636
Les rues de Salzbourg en fin d’après-midi

Juste avant le coucher du soleil, nous quittons la fête pour visiter la forteresse de Hohensalzburg. Ce château datant du 11e siècle est construit au sommet d’une colline ; il surplombe ainsi gracieusement la ville. L’histoire de Salzbourg réside dans ce château imposant et remarquable ; une visite constitue un incontournable.

DSC04690
Vue sur la forteresse de Hohensalzburg depuis la ville.
DSC04702
Panorama grandiose au sommet de la forteresse de Hohensalzburg.
DSC04723
C’est tellement beau, on y reste jusqu’à la tombée de la nuit.

Cinquième journée

Terminée la ville !  Aujourd’hui est le grand jour, le jour que nous attendions avec impatience : aujourd’hui, nous allons au parc national de Hohe Tauern!

DSC04737
À peine entrée dans le parc, les montagnes de l’Autriche se déploient devant nos yeux.

Le but ultime de notre journée est de parcourir la route panoramique afin d’atteindre le sommet de Grossglockner, qui n’est rien de moins que le point culminant de l’Autriche. Au sommet, nous avons sélectionné quelques sentiers où nous pourrons y faire de la randonnée.

DSC04740
La route panoramique de Zeller-Fusch

D’abord, il faut se rendre dans la région de Zell Am See – Kaprun, où nous passerons la nuit après notre visite. De Kaprun, nous empruntons la route Zeller-Fusch qui mène droit au cœur du parc.

  • Petite anecdote cocasse : pour éviter le trafic de Salzbourg, nous avons pris la route qui nous fait traverser une partie de l’Allemagne. Eh bien, les autorités autrichiennes sont assez sévères, car lorsque nous avons refait notre entrée au pays via l’Allemagne, nous sommes restées coincé 45 minutes à un poste de contrôle à des fins de vérifications. Le douanier a épluché nos passeports page par page, à plusieurs reprises. Une chance qu’il était jeune, grand, musclé et pas trop laid !
DSC04761
En route vers le sommet.

La route panoramique que nous parcourons est une des plus impressionnantes que j’ai eu la chance de voir dans ma courte vie. Chaque tournant est à couper le souffle. Les montagnes sont gigantesques. Plus nous avançons, plus la verdure disparaît pour laisser place à de gros rochers gris. La neige au sommet des montagnes apparaît soudainement et le spectacle est tout simplement émerveillant.

DSC04771

C’est dans ce décor exceptionnel que nous partons enfin en randonnée. Nous avons marché trois heures sur la montagne de Grossglockner et jamais nous n’avons arrêté de sourire tant les paysages étaient fantastiques. Le temps et la tombée de la nuit nous obligent à faire demi-tour, mais dans nos têtes, ce n’est que partie remise pour ce parc national d’exception. Nous nous faisons une promesse : celle d’y retourner un jour.

DSC04784
Partir à l’aventure

DSC04793

DSC04817
Randonnée pédestre près du glacier de Grossglockner.
DSC04838
Retour au point de départ, je suis vraiment très fière de notre accomplissement.

Sixième journée

Après toutes les émotions du parc national, nous avions deux envies : prendre une pause et continuer notre élan de randonnée pédestre et de plein air. C’est pourquoi nous avons choisi de rester dans la région de Zell Am See – Kaprun pour une journée supplémentaire.

DSC04885
La région de Zell Am See – Kaprun : un endroit idéal pour passer une journée tranquille.

DSC04866

Aujourd’hui il n’y a pas vraiment de route, sauf pour nos déplacements et pour nous rendre à notre prochain hébergement. Il n’y a que de l’exploration en nature !

DSC04860

À deux pas de Zell Am See se trouvent plusieurs petits villages autrichiens fascinants. D’abord, nous nous rendons à Leogang pour y faire de la randonnée. Les paysages sont jolis, mais rien en comparaison à notre journée d’hier. Rapidement, nous trouvons donc une deuxième activité : celle de visiter une grotte. C’est ainsi que partons vers Sankt Martin, un lieu où plusieurs grottes sont à voir. Notre choix s’arrête sur la grotte de Lamprechtshöhle (visite : 6 euros). Une visite intéressante !

DSC04881
La grotte de Lamprechtshöhle à Sankt Martin

Septième journée

Notre réveille-matin est réglé à 5 h 50 ce matin, car nous hébergeons au sommet d’une montagne à Bischofshofen et c’est fort probablement un des meilleurs endroits pour assister à un lever de soleil autrichien. Hélas, les nuages et la pluie sont au rendez-vous. Tant pis, puisque nous sommes réveillées, nous embarquons dans la voiture très tôt pour nous rendre à Hallstatt.

DSC04894
Notre arrivée à Hallstatt par un matin nuageux et pluvieux.
DSC04897
Aucun regret, les nuages rendent le décor féérique.

Une idée des plus brillante considérant le trafic monstre dû aux touristes qui affluent chaque jour dans ce petit village autrichien installé au creux d’une montagne en plein cœur du pays. Hallstatt est fort probablement le village le plus touristique et le plus achalandé de tout le pays, mais il reste tout de même un des endroits les plus charmants que je n’ai jamais vu.

DSC04901
Les rues de Hallstatt
DSC04903
J’ai rarement vu d’aussi beaux paysages.

Les maisons typiques construites à même la montagne, l’église dominant l’endroit et l’aspect géographique en général font de ce village un portrait fidèle de l’Autriche d’autrefois. Ce site de seulement 795 habitants est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son paysage culturel.

DSC04961
Qui veut habiter ici? Avec plaisir!
DSC04949
Prendre le temps de contempler, c’est aussi ça voyager.

DSC04927

Trois heures de visite sont amplement suffisantes pour mon amie et moi. Nous passons rapidement les boutiques souvenirs et partons immédiatement vers notre prochain point d’intérêt : l’abbaye d’Admont, un monastère historique fondé en 1074 qui héberge une des plus grandes bibliothèques monastiques du monde. Je remercie le ciel d’avoir fait un arrêt dans cette sublime construction de style Rococo absolument incroyable. Il y a peu de mots pour décrire le sentiment ressenti à l’intérieur de cette bibliothèque. Les livres, la lumière et les vitraux sont tout simplement bouleversants ! (photos intérieures interdites!)

DSC04966
Sur la route vers Admont
DSC04971
Juste à côté de la bibliothèque se trouve l’église catholique und Pfarrkirche zum : incompréhensible comme nom, mais sublime à regarder!
DSC04983
Les routes font parties du voyage, elles sont à couper le souffle!

Notre destination finale pour cette avant-dernière journée en terre autrichienne est la ville de Graz : la deuxième plus grande ville du pays après Vienne. C’est là que je vais faire mes provisions en chocolat Manner avant mon retour au Québec !

Graz est une belle grande ville, très similaire aux autres grandes villes de l’Autriche. En pleine semaine et hors de la saison touristique, la ville est plutôt tranquille et calme. Nous faisons un peu de magasinage en soirée et profitons de notre dernière soirée pour manger, boire et festoyer dans un festival de food truck que nous trouvons tout à fait par hasard.

DSC04987
Les rues de Graz

Huitième journée

C’est déjà la fin de notre roadtrip et, même si tout a passé super vite, nous reprenons le chemin de l’aéroport très satisfaites de notre itinéraire et de nos découvertes. Nous avons profité pleinement de chaque moment, avons fait un survol assez complet du pays et ramenons avec nous des souvenirs pour l’éternité !

Nous devons retourner à Budapest, notre point de départ, et, puisque notre vol est seulement demain matin, nous avons une demi-journée pour visiter rapidement cette ville et nous faire une première impression.

DSC05031
Budapest est séparée en deux par le Danube, une fois de plus.
DSC05010
L’observatoire au sommet de la basilique Saint-Étienne à Budapest.
DSC05030
Le Széchenyi Chain Bridge

Effectivement, ce que nous avons eu le temps de voir de Budapest nous a définitivement convaincues d’y revenir pour une visite plus exhaustive. À première vue, Budapest semble immense, très culturelle et les kebabs y sont délicieux !

Parmi le peu que nous avons vu de la ville, l’observatoire au sommet de la basilique Saint-Étienne de Pest fut un réel coup de cœur ! Le Széchenyi Chain Bridge, un pont suspendu très populaire, qui relie les deux villes (Buda et Pest) séparées par le fleuve Danube, est à la fois très touristique et charmant.

C’est avec un énorme sourire au visage que nous quittons cette ville captivante et que nous lui disons :

« à bientôt » !

 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

autriche_pinterest

(Visited 323 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *