16 heures à Barstow en Californie

S’il y a une place au monde pour s’immerger dans l’histoire de l’iconique Route 66, c’est bel et bien à Barstow, en Californie.

À seulement 1h45 de route au nord-est de Los Angeles, la petite ville de Barstow semble devenir tranquillement une ville fantôme. Pourtant, c’est un centre régional majeur pour les transports de l’état, car deux autoroutes d’importance convergent au pied de la ville, soit l’Interstate 15 et l’Interstate 40.

DSCF9532-copy

Ville très prisée par les mineurs à la fin des années 1860, elle compte aujourd’hui un peu plus de 22 000 habitants. La ville ressemble présentement plus à un musée historique géant qu’à une ville touristique.

DSCF9551-copy

La ville baigne dans une ambiance mythique, comme si elle était figée dans les années 1950. Il faut dire que les bâtiments vieillots et ternis aident à donner cet effet. Barstow est situé directement sur l’ancienne Route 66, et c’est à croire que la ville n’a jamais « décroché » de son statut. Je crois qu’on a voulu garder ce sentiment de vivre encore à cette époque et lors de ma visite, j’ai trouvé ça vraiment chouette.

Las Vegas to San Diego Roadtrip 2017

Mon passage à Barstow ne dura que 16 heures. J’y suis arrivée en fin d’après-midi pour y passer la nuit et quitter juste avant le dîner du lendemain. On peut considérer l’endroit comme étant un bon « spot » pour arrêter sur la route. Entre Los Angeles et Las Vegas, Barstow est le point central. Barstow n’est pas touristique, mais détient quelques attraits intéressants, surtout si l’historique Route 66 vous fascine.

DSCF9548-copy

Route 66 mother road museum

DSCF9545-copy

Ce musée-boutique gratuit est l’attraction principale de la ville. Il y a tellement de choses à voir dans ce musée, qu’un arrêt en vaut entièrement le détour. Depuis 1987, ce musée expose des artefacts de la Route 66 bien sûr, mais aussi des souvenirs incroyables des années 50-60. Bagnoles, enseignes : le musée est plein à craquer. Des vidéos roulent en boucle, des témoignages, des montages photos, vraiment, pour un musée gratuit, ce n’est pas décevant : il y a beaucoup à apprendre! Aussi, le musée étant entretenu par des bénévoles, il est fortement recommandé de laisser un pourboire à la sortie.

DSCF9556-copy

La Station

DSCF9565-copy

La station était sur la liste « to do » lorsque je planifiais mon arrêt à Barstow. L’endroit mythique est aujourd’hui malheureusement complètement transformé par des reconstitutions. Tout est refait pour attirer les touristes et l’endroit perd tout son charme. Certes, quelques anciens wagons y sont installés en permanence, mais on les a transformées en McDonald ou en boutiques-souvenirs à prix abusifs. Alors que je croyais vivre une expérience mémorable, j’ai quitté les lieux quinze minutes après mon arrivée. De toute évidence, La Station n’est plus du tout ce qu’elle était autrefois. On peut tout de même la considérer comme un « arrêt-pipi » pratique.

station

Les outlets

Une grande majorité des visiteurs de Barstow ne savent même pas que cette ville est iconique dans l’histoire de la Californie. Ils viennent dans la ville que pour les outlets! À quelques kilomètres du centre de la ville, les Outlets at Barstow sont très intéressants si tu as besoin de refaire ta garde-robe. Puisque je prenais l’avion bientôt, j’en ai profité pour acheter ma robe des fêtes chez Guess, à un prix dérisoire. Reebok soldait aussi des pantalons de sport à 15$.

Les autres attraits

En prolongeant votre séjour, voici quelques idées de choses à faire à Barstow. Ses sites d’intérêts n’ont pas fait partie de ma visite de Barstow, mais peut-être qu’ils t’intéresseront;

  • Rainbow Basin Natural Area
  • Western America Railroad Musuem
  • California Welcome Center
  • Mojave River Valley Museum

Ma visite à Barstow en bref
  1. Visite du Route 66 Mother Road museum en fin d’après-midi. Prévoir une bonne heure pour tout voir. Gratuit, mais de grâce, laissez un pourboire!
  2. Soirée de shopping aux Outlets at Barstow. Des prix dérisoires, donc l’occasion idéale de refaire sa garde-robe!
  3. Matinée à La Station : Prenez vous un café, et partez. La route est 100 fois plus belle!

 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

BARSTOW

Casablanca

Casablanca: 3 jours dans la plus grande ville du Maroc

Tu te demandes à quoi ressemble la vie dans la plus populeuse ville du Maroc? Lors de mon voyage dans ce pays, j’ai passé trois jours à Casablanca. Avec plus de 3.5 millions d’habitants, elle se classe au premier rang des villes du Maroc, loin devant Fez, Tanger et Marrakech.

DSCF3065 copy

J’ai choisi de vous parler de Casablanca, car si je me fie aux commentaires sur Internet, cette ville ne figure pas parmi les plus prisées par les touristes, aux côtés des très populaires villes de Marrakech, Tanger et Chefchaouen.

Pourtant, c’est la ville idéale pour s’imprégner de la culture du Maroc et pour découvrir la vie des locaux.

DSCF0873 copy

Lors de ma visite à Casablanca, je n’ai pas du tout senti la présence des touristes, c’était comme s’ils n’existaient pas.

C’est probablement pour ça que j’ai apprécié la ville.

J’étais loin de chez moi, et pour une des premières fois de ma vie, j’étais hors de ma zone de confort, soit l’Europe ou l’Amérique.

DSCF0860 copy

LES PLAGES
La plage publique de Casablanca est à faire rêver. Malheureusement, elle n’est pas exploitée à son plein potentiel. Je n’ai pas beaucoup profité des plages, de Casablanca ou d’ailleurs, lors de mon voyage afin de prioriser le cœur du Maroc et le désert du Sahara.

DSCF0803 copy

LA CORNICHE
Le boulevard de la corniche est un chemin piétonnier qui offre un panorama sur l’océan Atlantique. Il va de la Plage d’Aïn Diab jusqu’à la Mosquée Hassan II, et je l’ai traversé tout en respirant l’air salin de la mer!

Cette marche de 6,6 kilomètres est une bonne façon de débuter la découverte de cette ville.

DSCF0827 copy

Et sur le chemin, on rencontre des classiques. Ici , un McDonald version marocaine!

DSCF0813 copy

LA MOSQUÉE HASSAN II
La fin de la promenade de la corniche mène à la Mosquée Hassan II.

C’est une des seules Mosquées accessibles aux non-musulmans. Faites-vous un devoir de la visiter.

Il faut absolument en profiter pour observer son impressionnante structure, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

DSCF0845 copyDSCF3139 copy

La visite guidée coûte 10$ et inclut l’histoire de la mosquée, des informations sur sa  construction et ses fonctions et une visite intéressante du gigantesque hammam encore inutilisé à ce jour. Il n’est pas possible de visiter la mosquée de façon autonome et il faut être couvert adéquatement pour pouvoir y accéder.

DSCF3210 copy

LES MAISONS BLANCHES
La provenance du nom « Casablanca » reste toujours nébuleuse, mais l’histoire raconte que la ville aurait été détruite par les Portugais et par conséquent inhabitée pendant environ 3 siècles. Une seule maison blanche en bordure de l’océan serait restée intacte.

Les marins et les pirates auraient à ce moment surnommé l’endroit « Casablanca » à cause de cette seule bâtisse blanche.

DSCF0852 copy

La ville porte tout de même toujours très bien son nom aujourd’hui.À voir les images, vous observez que les immeubles sont pratiquement tous de revêt blanc!

DSCF0855 copy

LA MÉDINA
La vie des locaux bat son plein au cœur de la médina,qui ne ressemble en rien à la médina très touristique de Marrakech. Dans le quartier le plus ancien de la ville, on trouve un grand marché extérieur où des commerçants vendent tout ce qui leur passe sous la main: vêtements, souliers, accessoires et meubles usagés, entre autres.

DSCF0876 copy

RICK’S CAFÉ
Nul ne va à Casablanca sans entendre parler du Rick’s Café. Je ne connaissais pas le fameux film Casablanca avant de découvrir cet endroit mythique sur Internet juste avant mon départ. En fait, l’endroit a été conçu pour recréer le bar rendu célèbre dans le film Casablanca.

Tout juste aux abords de la médina, l’immeuble logeant le Rick’s Café est raffiné, rempli de détails architecturaux rappelant les années 1930.

Bien que j’y ai mangé un excellent repas et passé une belle soirée, je n’ai toujours pas écouté le film à ce jour. Oupsie!

DSCF0890 copy

LE QUARTIER DES HABOUS
Le quartier des Habous est sans contredit un de mes plus beaux moments à Casablanca, un « must » à ne pas manquer.

Il faut prendre une journée pour se balader dans les marchés de tapis et les multiples  « flea markets », mais surtout, il faut absolument faire un arrêt dans le marché des olives.

Si vous êtes amateur, vous allez virer fou! Pour l’équivalent de 3.00$ canadien, vous pourrez manger des olives jusqu’à en avoir mal à l’estomac! Un court trajet de taxi (maximum 2.00$) du centre de la ville vous permet d’atteindre le quartier des Habous facilement.

DSCF3006 copyDSCF3015 copyDSCF3019 copyDSCF3038 copyDSCF3045 copy

Et alors? Est-ce que cet avant-goût de Casablanca vous donne envie de visiter la ville?

DSCF3064 copyDSCF3081 copy


 

Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

casablanca

Voyager avec FIG Clothing, Oui SVP!

Voilà presque un an que je me balade aux quatre coins du monde arborant des vêtements de la compagnie FIG Clothing. À 24 heures de mon départ pour l’Australie, je suis rendue au moment fatidique de décider quelles pièces de vêtements seront élues pour me suivre pendant 7 semaines sur la côte est du pays.

Mes critères de sélection se résument facilement; ils doivent être confortables et ils doivent être polyvalents. Depuis que je suis ambassadrice des vêtements FIG, faire ma valise est rendu un jeu d’enfant, car pratiquement tous les morceaux que je possède répondent à ces deux critères.

Laissez-moi d’abord vous présenter mes coups de cœur,
leurs points forts et leurs points faibles.

DSC02878
Le foulard TAO

Ce foulard de la collection printemps 2017 est ultra léger et protège efficacement du soleil, sans toutefois emprisonner de chaleur. Je l’ai beaucoup utilisé en Espagne pour me couvrir adéquatement lorsque je visitais des lieux religieux.

Point fort: Il est ultra léger et prend peu de place dans une bourse.
Point faible: Je n’ai pas encore trouvé!

DSC02421
Le short IBO

Le short IBO provient aussi de la collection printemps 2017 et il est parfait pour les roadtrips.

Point fort: C’est le confort absolu, la bande de tissu couvre bien le ventre. C’est le paradis des shorts de voyage.
Point faible: Le short donne un look un peu sport, donc un peu moins chic pour les sorties de soirée.

DSC01612 copyLe chandail ROK

Le chandail ROK, issu de la collection automne 2018, se porte tout simplement avec des jeans. Le  col ouvert donne un aspect stylisé au chandail. 

Point fort: Très polyvalent, c’est celui que je porte le plus souvent, car il s’agence avec tous mes jeans.
Point faible: J’adore porter des foulards en voyage et il est difficile d’en porter un avec ce chandail.

California (41)La Tunique SHA

Provenant de la collection automne 2017, la tunique SHA est un peu chic et très versatile! Je la porte pour voyager et pour le travail.

Point fort: On la porte avec n’importe quel leggings! Ça, on aime BEAUCOUP!
Point faible: Le modèle ajusté est, donc légèrement moins confortable que d’autres items FIG.

2Le chandail PIX

Toujours de la collection automne 2017, le chandail PIX a un collet douillet intégré.

Point fort: Encore ici, très confortable et le tissu est excessivement doux. Et que dire de la couleur? Je crois que je ne me tannerai jamais.
Point faible: Ce modèle ne se porte pas du tout avec un foulard et il crée un amas de tissu au col lorsqu’on enfile un manteau.

28943695_10160026834310065_2038591841_oLe pantalon JUV

Dernier item et non le moindre. Le pantalon JUV de la collection automne 2017 est l’incarnation parfaite d’un bon vieux « jogging ».

Point fort: Le pantalon reste ferme toute la journée, fini les fonds de culotte!
Point faible: Il est très chaud, c’est pourquoi je le porte principalement lorsque je fais des vols de nuit, ou à la maison lorsque je prépare mes valises pour un voyage 🙂

Maintenant, il ne me reste plus qu’à choisir les morceaux à mettre dans mon sac à dos pour l’Australie. Le plus difficile, c’est de faire des choix, car je les amènerais tous! J’ai en main, des nouveaux morceaux de la collection printemps 2018; la robe HIP, la tunique TUC, le chandail LOX et le chandail PAI. J’ai vraiment hâte de les porter pour vous en parler!

Tu aimes les vêtements FIG Clothing? Voici ta chance de faire des économies! Je t’offre un code de 20% de rabais sur ta prochaine commande*Il suffit simplement d’entrer le code ROADTRIPPEUSE à la fin! 

* Détails pour obtenir le rabais de 20%

  • Applicable sur le site WEB , nouvelle collection seulement (Printemps 2018)
  • Rabais ne peut pas être appliqué sur des items escomptés (Liquidation + Promotion)
  • Date d’expiration : le 15 juillet 2018
  • Livraison gratuite au Canada et aux États-Unis, si un minimum de 80 $ est atteint

Bien que je suis ambassadrice des vêtements FIG Clothing, mes opinions sont honnêtes et vraies. Je ne fais aucun profit lorsque vous utilisez le code promotionnel. Les vêtements que je porte m’ont été fournis gratuitement afin que mes lecteurs puissent découvrir une marque de vêtement québécoise de haute qualité fait pour le voyage. 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

fig2

Hawai Oahu Manoa Falls

Les chutes de Manoa: randonnée pédestre dans la jungle d’Hawaï

Koʻolau Range, c’est le fragment d’un volcan dormant à Hawai. C’est aussi un endroit exceptionnel pour faire de la randonné pédestre. Tout près de Waikiki,  sur l’île d’Oahu, il est possible de s’offrir une aventure dans la jungle et ce, à faible coût.

Oahu-(123)

Oublier l’image du randonneur expérimenté trimbalant sont équipement de camping afin de découvrir la brousse hawaïenne. Le trajet pour atteindre Manoa Falls est facile et accessible. Le chemin est généralement occupé par plusieurs touristes, mais pour découvrir la nature luxuriante de l’île, c’est un excellent choix d’activité.

Oahu-(122)

Les amateurs de films et de séries télévisés seront encore plus tentés d’y venir, car cette forêt tropicale apparaît dans quelques scènes de Jurassic Park et de Lost.

Oahu-(125)Oahu-(130)Oahu-(127)

Comme plusieurs endroits touristiques, le commerce à proximité du sentier, le  Rainbows End Snack Shop, se gâte en chargeant 5$ par voiture pour un stationnement. Prudence à ceux qui essai de s’en sauver, il y a des surveillants qui vérifient, le permis doit être visible! C’est tout de même l’option la plus économique et rapide sinon, vous devez prendre l’autobus depuis Waikiki, ou le taxi. Le stationnement dans les rues avoisinantes est strictement interdit.

Oahu-(126)

Le sentier fait seulement 2.4 km (aller-retour), mais à cause des fortes pluies très fréquentes en milieux tropicaux, le terrain est boueux et glissant en permanence. Le rythme de marche est donc ralenti, mais il permet de bien profiter du décor absolument incroyable.

Oahu-(124)Oahu-(132)Oahu-(129)

Le sentier débouche sur la très jolie cascade de Manoa. Haute de 45 mètres, il est fortement déconseillé de s’y baigner, car l’eau est parfois infectée de bactéries nocives provocant des maladies graves chez l’humain. Même si la chute est très populaire, l’endroit entourant la chute est calme et sereine. C’est agréable de s’asseoir et d’observer cette géante cascade, un très joli spectacle en pleine nature.

Oahu-(137)

Bien tranquillement et en prenant le temps de profiter de cette activité, il est possible de boucler le tout en quelques heures. J’y ai consacré une matinée lors de mon voyage sur Oahu, me laissant toute l’après-midi pour une autre activité.

Oahu-(136)

Le plus tôt vous arrivez au stationnement, le plus de chance vous avez d’avoir un espace. Malheureusement, si vous arrivez trop tard, il n’y a pas d’alternative, vous devrez attendre qu’un endroit se libère. Pour rentabiliser votre temps, levez-vous tôt et arrivez avant 9h. De toute façon, c’est le moment idéal; la température n’a pas encore atteint son maximum et le sentier est moins bondé!

Oahu-(134)Oahu-(131)

Bonne randonnée!

EN BREF

Longueur: 2.4 kilomètre aller-retour.
Temps à prévoir: 2h30, minimum.
À ne pas oublier: Ton manteau de pluie! Koʻolau est la section de l’île qui reçoit le plus de précipitation par an. Généralement les averses durent quelques minutes.
Points forts: La forêt de bambou et la cascade.
Prix: 5$ par voiture

Oahu-(140)Oahu-(142)


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

manoa-fallsmanoa-falls2

Le musée « Speculum Alchemiæ » de Prague

Prague (46)

Suite à une inondation importante dans la ville de Prague en août 2002, des travailleurs ont fait la découverte d’un mystérieux tunnel à la hauteur de la rue Haštalská.

Situé tout près de la rivière Vlata, le cours d’eau séparant la vieille ville de la nouvelle ville de Prague a complètement ravager les fondations des bâtiments et c’est en voulant réparer les dommages causés par l’inondation que l’endroit a été découvert. À cause du poids de l’eau, le terrain s’est affaissé et a attiré les curieux.

Ce qui fut découvert sous le terrain était exceptionnel;
un laboratoire d’alchimiste datant vraisemblablement du 16e siècle.

La ville de Prague a fait analyser le laboratoire par quelques-uns des plus grands alchimistes du monde afin de vraiment retracer l’histoire qui s’est déroulée dans cet endroit caché de la population. Les tests ont prouvés que l’histoire de cet endroit remonte à l’époque du règne de l’empereur Rodolphe II, qui a converti Prague en capitale européenne des arts sombres.

Prague (51)
La magie et la chimie étant secrètes jadis, cet endroit avait été isolé et oublié avec le temps. À l’intérieur, on y a trouvé des bouteilles avec lesquelles les alchimistes fabriquaient leur soi-disant potion magique. On y a également trouvé divers outils, des recettes ainsi qu’un four d’alchimiste.

Prague (48)Prague (53)
Aujourd’hui, la ville de Prague a transformé le laboratoire en musée et l’endroit a été quelque peu modifié pour les touristes. On y a aussi ajouté de la musique thématique et des bruits de potions magiques qui bouillent, par exemple. Les pièces ont certes été reconstituées, mais l’essentiel du laboratoire est resté. L’endroit est sombre et frais et l’ambiance magique est recréée avec bon goût.

La visite guidée est intéressante et le prix est juste : 200 couronnes tchèque (12$ CAD) pour environ 40 minutes.

La visite commence dans un salon de ce qui serait la deuxième plus vieille maison de Prague. Ce bâtiment a miraculeusement survécu à la démolition du quartier juif au 19e siècle et est classé par l’UNESCO. Un guide raconte l’histoire des alchimistes du 16e siècle d’une façon simple et compréhensible pour un public général. La partie la plus croustillante est lorsque le guide fait traverser le groupe de l’autre côté d’un énorme mur – le mur original était hermétiquement fermé depuis des siècles avant sa découverte en 2002.

Prague (47)Prague (49)

La descente vers le laboratoire nous amène devant quatre salles, toutes alignées. Un long corridor permet de se rendre devant l’entrée de chacune de celles-ci, mais il est interdit d’entrer à l’intérieur des salles, à l’exception d’une pièce où il est permis de s’avancer pour prendre des photos. Les murs et le sol étant fabriqués de pierre, le passage de trop de touristes pourrait détruire le laboratoire en un rien de temps. L’accès au laboratoire est très rapide, avec un groupe de 10 personnes, il faut faire sa place pour avoir le temps de bien observer chaque pièce et voir ce qui les compose : clairement, on y a déposé des objets pour amplifier les scénarios. Au fond de la pièce, on aperçoit une vieille chaise berçante sculpter à la main. Un pot d’encre, plumes et papier parchemin reposent aussi sur une table en bois. C’est chouette, mais je ne suis pas sûr de la pertinence, si ce n’est que pour mieux s’imaginer la vie des alchimistes du temps, car oui, ces hommes vivaient dans cet endroit, cachés pendant des mois dans l’espoir de trouver la potion magique qui allait changer le monde!

Prague (50)

EN BREF

Vaut le détour? Oui, en supplément aux laboratoires, vous visitez la 2e plus vieille maison de Prague. Cette maison appartenait à l’empereur Rudolph II au 16e siècle.
Adresse : Haštalská 795/1110 00, Praha 1
Prix : 200 couronnes tchèque (12$ CAD)
Durée de la visite : 45 minutes


Si vous aimez cet article, merci de la partager sur Pinterest!

prague

Roadtrip en Espagne: Itinéraire de 2 semaines

Vous rêvez de l’Espagne et vous hésitez entre le nord et le sud? Ce qui suit pourrait vous aider à planifier votre itinéraire. Entre mer et montagnes, le nord de l’Espagne offre des paysages époustouflants et beaucoup de variétés. Suivez-moi à travers 16 jours de roadtrip en Espagne!

 

Jour 1 : De Montréal à Barcelone

Spain 2017
Avec un vol de nuit, l’acquisition de ma voiture de location et l’installation dans mon AirBnb, ma première journée à Barcelone est très relax.

Spain 2017
Il me reste juste assez d’énergie pour faire une première découverte de La Rambla, flâner à la « La Boqueria », prendre l’apéro au Port de Barcelone et me balader dans le Quartier Gothique.

Spain 2017

Jour 2 : Barcelone

Spain 2017

Aujourd’hui, la forme est de retour et je suis prête pour l’aventure. Je découvre « Playa Barcelonetta », la plage publique de Barcelone, bondée de touristes.

Spain 2017

Ma promenade m’a conduite dans le Parc de la Ciatadella et devant les majestueuses œuvres architecturales de Gaudi, soit la « Pedrera » et la « Casa Batlo ».

Spain 2017

Jour 3 : Barcelone

Spain 2017
Je commence la journée avec une marche de plusieurs heures sur le Montjuic afin de profiter d’un peu de nature.

Spain 2017

Ensuite, je passe une bonne partie de la journée à flâner dans les rues de la ville et j’assiste à un coucher de soleil sublime dans le magnifique Parc Güell.

Spain 2017

Enfin, j’assiste au spectacle de soirée de la Fontaine Magique de Montjuic, un spectacle gratuit de jeux de jets d’eau, de lumières et de musique.

Spain 2017

Jour 4 : Barcelone

Spain 2017

Il est impossible de quitter Barcelone sans voir la Sagrada Familia. Cette basilique plus grande que nature m’a complètement chamboulé. C’est d’une beauté inégalée. Il faut absolument acheter son billet à l’avance, car les visites sont toujours complètes des jours d’avance.

Spain 2017

Je prends le reste de la journée pour profiter une dernière fois des plages de Barcelone et cette fois-ci, je m’arrête à la « Playa Bogatell ».

Spain 2017

Finalement, je fais une dernière virée dans le quartier « El Born » avant de venir préparer mon sac à dos pour le départ du lendemain.

Spain 2017

Jour 5 : Costa Del Azahar

La route entre Barcelone et Valence longe la méditerranée. Il faut faire environ quatre heures pour arriver du point A au point B, mais j’y ai mis toute une journée afin de visiter les différents attraits en cours de route.

Spain 2017

D’abord, j’ai fait une recharge de café à Sitges, un village charmant qui se situe à moins d’une heure de route de Barcelone.

Spain 2017

Ensuite, j’ai cassé la croûte à Tarragone, une ville historique de l’époque romaine. On peut y voir encore beaucoup de vestiges et j’en profite pour visiter le Théâtre Romain en bordure de mer.

Spain 2017
L’après-midi se traduit par une longue pause à Peniscola, une station balnéaire bien connue des touristes, mais élégante à souhait. La plage est parfaite pour faire le farniente. J’atteins Valence en soirée et je m’y installe pour les 3 prochaines nuits.

Spain 2017

Jour 6 : Valence

Spain 2017

En matinée, c’est la visite de la vieille ville, incluant l’ascension du Micalet et un clocher haut de 207 marches qui donne un magnifique panorama sur la ville.

Spain 2017
Ensuite, je me suis rendue à la plage, qui fut d’une grande déception. Situé à côté du port, l’eau n’y est pas très belle et le vent me fouette sans cesse le visage. Je change donc de chemin pour me rendre à « La Ciudad de Las Artes y Las Ciencias », un complexe d’immeubles extravagants et futuristes. J’ai trippé à faire de la photographie à cet endroit!

Jour 7 : Cullera et Valence

Spain 2017

Je voulais vraiment profiter de la mer alors je me rends à Cullera, à une quarantaine de minutes de voiture au sud de Valence pour trouver une plage en croissant, calme et très pittoresque. En matinée, la plage est complètement déserte. C’est le moment parfait pour de longues marches en bordure de mer et de la baignade. En après-midi, l’endroit devient très occupé et nous en profitons pour marcher dans le village. Cullera est très touristique, mais contient un patrimoine culturel exceptionnel. C’est une ville parfaite pour un mélange de culture et tourisme. Vous y découvrirez des dizaines de petites boutiques et de restos aux côtés de propriétés protégés ainsi qu’un château rempli d’histoire.

Spain 2017

En fin de journée, je retourne au centre-ville de Valence pour assister à un spectacle de Flamenco au Cafe Del Duende. J’avais lu sur internet d’arrivé tôt, car tous les billets se vendent à la porte, donc premier arrivé, premier servi. Je suis arrivée 60 minutes avant le spectacle et j’ai eu les derniers billets! Quelle chance! Il faut absolument voir ce spectacle! Le prix est seulement 10 euros comparativement au grand spectacle de Flamenco présenté à Barcelone ou Madrid qui coûte au minimum 40 euros. Celui-ci est très intimiste, mais tout aussi impressionnant.

Spain 2017

Jour 8 : Cuenca

Spain 2017
Je quitte Valence en direction de Madrid. La route est parsemée de grandes vallées et de champs de tournesols. Le décor est magique! À mi-chemin, je croise la ville de Cuenca. Cette ville inscrite à l’UNESCO est reconnue pour être l’une des plus belles villes médiévales espagnoles. Le but de mon arrêt dans cette ville est de découvrir les Casas Colgadas et des maisons suspendues, à flanc de falaises, dans les gorges du fleuve Jucar. Quelques heures suffisent pour visiter Cuenca. Je poursuis ensuite ma route vers Madrid et il me reste encore assez de temps pour me rendre sur la Gran Via où je découvre l’architecture typique et époustouflante de Madrid. Je termine ma journée aux Temples D’Amon, des temples égyptiens érigés dans un parc en retrait du centre-ville.

Spain 2017

Jour 9 : Madrid

DSC02675

À Madrid, il faut voir les immenses édifices gouvernementaux. C’est impressionnant! Je marche autour du Palais Royal, j’entre dans la Cathédrale de l’Almudena et je vagabonde à la Puerta Del Sol et à la Plaza Mayor, la place publique emblématique de la ville. J’ai honnêtement adoré Madrid! Une très grande ville qui a su garder son look espagnol avec toutes ses rues pavées et ses façades de pierres. Je suis agréablement surprise par Madrid!

DSC02621

Jour 10 : Madrid

Pour cette dernière journée à Madrid, je suis sortie du centre touristique pour découvrir les coins locaux et pour m’imprégner du mode de vie des gens. Tous les dimanches matins dans le quartier Lavapiés, le marché aux puces El Rastro rassemble des milliers de personnes. El Rastro est le plus populaire, mais aussi le plus ancien marché de la ville. Ses origines remontent au 15e siècle. C’est un excellent moyen de faire un plongeon dans la culture espagnole. Pour faire le tour, il faut au moins 2 à 3 heures. J’y ai déniché des souvenirs à rapporter à mes amis.

DSC02810

Ensuite, j’ai marché jusqu’à la rivière Manzanares pour traverser la fameuse passerelle d’Arganzuela. Avec une chaleur frôlant les 45 degrés, j’ai vraiment beaucoup apprécié ma pause à la « Playa de Madrid Rio », un grand parc vert avec des jeux d’eau pour les enfants. Oui, je me suis trempé les pieds et oui, il y avait plein d’adultes!

DSC02829
En fin d’après-midi, je suis retournée au cœur de la ville pour visiter un autre parc très populaire, le « Parque de El Retiro ». Ce parc est surnommé « Le poumon de la ville », comme le « Central Park » de New York! Super endroit pour se ressourcer, il y a un grand lac au centre où il est possible de louer petites embarcations et pédalos.

DSC02774

La visite du parc m’amène au « Palacio de Cristal », érigé en 1887.

DSC02779

Jour 11 : Burgos

DSC02891
Aujourd’hui marque pour moi le départ vers la deuxième partie de mon voyage. Je change de décor pour me rendre à San Sebastian et ensuite, les Pyrénées. Entre Madrid et San Sebastian, je fais un arrêt à Burgos. Cette ville se distingue par son architecture médiévale. Vous avez déjà compris à quel point j’aime voir des œuvres architecturales! L’attrait majeur de Burgos est sans contredit sa Cathédrale.

DSC02873

Jour 12 : San Sebastian

 

DSC03026

Me voilà enfin à San Sebastian! Je rêve de ce coin de paradis depuis des années déjà. Mon copain avait eu la chance de visiter cette ville lors d’un voyage d’affaires en 2005, et il m’en vante sa beauté depuis. Pour lui, c’était un retour sur une terre qu’il aime d’amour.

DSC03079

Pour moi, c’était enfin possible de voir en chair et en os la beauté de l’endroit qu’il m’avait tant décrit.

DSC03002

Jour 13 : Pamplona, Aragon County, Asin de Broto

DSC03155

Ma route continue vers Asin de Broto, où je passerai la nuit afin de me réveiller au cœur des Pyrénées. Le premier arrêt de la journée se fait à Pamplona. C’est sûr que vous avez déjà entendu parler (en bien ou en mal) du festival de « San Fermin ». C’est une ville charmante et très tranquille. J’ai vu l’arène des taureaux et j’ai déambulé les rues de la ville pendant un bref instant avant de reprendre la route vers ma destination finale d’Asin de Broto.

DSC03113
Le chemin me fait traverser le comté d’Aragon et la route longe son immense lac vert émeraude. Je ne m’attendais pas à une telle beauté, le paysage est à couper le souffle dans ce coin de pays! Ce fut définitivement le plus beau bout de chemin de mon voyage : un réel coup de cœur.

DSC03129
Mon hébergement pour le soir se trouvait à Asin de Broto, une cachette paradisiaque dans les montagnes où seulement quelques maisons de pierres constituent un mini village.

DSC03176

Jour 14 : Parc National de Ordesa Y Monte Perdido

Jour consacré à la randonnée pédestre, ce que j’aime le plus faire en voyage! Le Parc National de Ordesa Y Monte Perdido offre plusieurs options de randonnées pour tous les niveaux. J’ai choisi de faire la « Faja Racon », qui parcourt les falaises inférieures du Gallinero à une hauteur de 1800 mètres d’altitude sur 11.5 km.

DSC03403

Tout au long de son trajet, elle offre une vue sensationnelle sur le canyon d’Ordesa. Un très bon choix de piste pour un randonneur intermédiaire.

DSC03395

Jour 15 : Ainsa, Montserrat, Girona

Journée chargée sur la route. Premier arrêt à Ainsa, village médiéval classé site historique et membre de l’association des plus beaux villages d’Espagne qui se veut de faire la promotion, diffusion et préservation du patrimoine culturel, naturel et rural des zones à faible population au pays. En gros, Ainsa est un village touristique qui permet d’observer des vestiges architecturaux du Moyen Âge.

DSC03470
La route m’amène par la suite à Montserrat, un massif montagneux offrant de spectaculaires vues sur le panorama catalan avec l’abbaye Santa Maria à son sommet. À ce moment précis, je me situe à seulement 60 km de Barcelone, je suis donc presque de retour au bercail, mais un dernier détour me permet de découvrir la ville de Girona, au nord de Barcelone.
DSC03521

Girona a été pour moi un véritable coup de cœur avec ses passages au-dessus de la rivière, ses maisons colorées et ses ruines romaines.

DSC03606

Jour 16 : Costa Brava

Pour bien terminer ce voyage, je me gâte avec une journée de plage sur la Costa Brava à Tossa De Mar avant de retourner à Barcelone pour un dernier coucher de soleil au bord de l’eau.

DSC03694

Jour 17 : Départ vers Montréal. Toute bonne chose à une fin!

DSC03432


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

pinterest pinteres2t

Mes 5 coups de cœur du Maroc


Faire un top 5 sur mon voyage au Maroc est vraiment plus difficile que je l’avais imaginé. Il y a surement au-delà de 1000 détails qui m’ont marqués dans ce pays. Le Maroc, c’est époustouflant. Ce pays m’émerveille autant pour sa culture que pour sa nature et son histoire. Au Maroc, j’ai fait des rencontres inoubliables et j’ai vécu des expériences marquantes.
Voici 5 moments qui ont fait de ce voyage
un de mes préférés à ce jour.


1. Les « souks » des médinas

Avant de voir le Maroc, dans ma tête, une médina n’était qu’un endroit touristique où faire du « shopping ». C’est en vivant l’expérience d’une médina que j’ai compris que ces centres sont bien plus qu’un simple centre d’achats. Les médinas du Maroc, comme un peu partout en Afrique du Nord, sont de véritables joyaux historiques fascinants. Dans la langue arabe, on utilise le terme médina pour signifier la partie la plus historique d’une vieille ville, là où elle a vu le jour. La culture marocaine y bouillonne. C’est impressionnant!

Maroc coup de cœur Medina

On m’avait dit « Clau, tu vas te perdre dans les souks » et je n’y croyais absolument pas.

En fait, découvrir une médina c’est exactement ça : te perdre, te retrouver et te re-perdre! Je ne comprends toujours pas comment les gens font pour se retrouver! Sans vraiment faire de magasinage, j’ai découvert plusieurs médinas vraiment impressionnantes, dont celle de Marrakech et celle de Fès. La médina de Fès, par exemple, est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1981. Elle est la plus grande du monde!

Maroc coup de cœur Fes porte bleue

La fameuse porte bleue de la médina de Fès

Lorsque je pense au Maroc, je m’imagine dans ces petites ruelles sinueuses, dans ces longs couloirs de terre rouge et à l’odeur du cuir travaillé. C’est définitivement un « must » à faire.

2. La vallée du Dadès
Côté nature, la vallée du Dadès remplit toutes les attentes. Terre rouge et verdure se côtoient pour offrir des paysages de rêve. Des petits villages berbères se juchent aux montagnes. À mi-chemin entre Marrakech et Merzouga, la porte d’entrée du Sahara, l’immensité du décor vaut vraiment un arrêt le temps d’une nuit ou deux.

Maroc coup de cœur Vallée DadesMaroc coup de cœur Vallée Dades

3. Erfoud & le Sahara
Bien évidemment, le Sahara, c’est ce qu’il ne faut absolument pas manquer quand on visite le Maroc. Le plus grand désert de sable au monde est accessible principalement depuis Merzouga. Lors de mon voyage, j’ai eu la chance de rencontrer un guide nomade exceptionnel qui nous a fait visiter son village au cœur du désert. Sa maman nous a préparé un mets berbère typique.

Maroc coup de cœur Erfoud Sahara
Jamais je n’oublierai cette expérience unique! Après une immersion culturelle à Erfoud, nous nous sommes dirigés droit devant, au travers des géantes dunes de sable du Sahara, à dos de dromadaire. La nuit dans le désert fut exceptionnelle. En plein cœur du mois de mai, la température était idéale et les étoiles abondantes. Cette expérience était encore plus belle que dans les films.

Maroc coup de cœur Sahara

4. Fès & ses tanneries
La ville de Fès m’a particulièrement touché, parce qu’au départ, j’avais zéro attente. C’était l’endroit où j’avais recueilli le moins d’informations et je suis donc arrivée dans cette ville comme une fille un peu perdue, mais prête pour l’aventure. C’est également la ville où notre guide des trois derniers jours nous a quitté, mais qui juste avant, a pris soin de nous faire vivre une fois de plus des aventures qui ne s’achètent pas à l’agence de voyages : sortie entre amis, salon de thé et discussions intéressantes sur les différences culturelles jusqu’aux petites heures du matin.

Maroc coup de cœur FesMaroc coup de cœur Fes Maroc coup de cœur Fes
Dans la médina de Fès se trouve plusieurs tanneries, dont la plus ancienne : la tannerie de Chouara, vielle de près de mille ans. Aux tanneries, on y travaille, prépare, teint et sèche les peaux. Le cuir doit passer dans différentes cuves remplies de produits naturels divers (entre autres, de l’urine de vache, de la menthe et du sel!) avant d’être séché sur les toits et d’être transformés en produits commerciaux comme des sacs à main, des portefeuilles ou des ceintures.

L’odeur des tanneries est très agressive, la façon la plus simple de trouver l’endroit est de suivre cette odeur.

Lorsque vous êtes à proximité, des dizaines de personnes offrent de vous y amener pour 1 euro. Ces personnes vous guideront sur une terrasse avec vue impressionnante sur la tannerie, n’hésitez surtout pas à utiliser les services d’un guide pour sauver du temps.

Maroc coup de cœur Fes TannerieMaroc coup de cœur Fes Tannerie

5. Chefchaouen
Chefchaouen, ou « la ville bleue du Maroc », est sans contredit un autre bijou incontournable du pays. Situé à 600 mètres d’altitude dans les montagnes du Rif, au nord-ouest du Maroc, ce petit paradis touristique est entouré de plusieurs attraits naturels intéressants, mais on la visite surtout pour son originalité : elle est peinte toute en bleu! C’est un coin de pays très prisé des photographes et instagrameurs. Quoique touristique, sa médina est très paisible et tranquille. Peu de touristes pour trop de boutiques souvenirs et endroit par excellence pour se prélasser sur des terrasses, manger des tagines et boire le thé.

Maroc coup de cœur ChefchaouenMaroc coup de cœur ChefchaouenMaroc coup de cœur Chefchaouen

Mention spéciale :
La Mosquée Hassan IIMaroc coup de cœur Mosquée Hassan II
De passage à Casablanca, faites-vous un devoir de faire la visite de la Mosquée Hassan II. L’immense complexe religieux peut accueillir jusqu’à 105 000 fidèles. Son architecture est grandiose. C’est l’une des rares mosquées accessibles aux non-musulmans, profitez-en! La visite coûte 10 euros (6 euros pour les étudiants) et vous êtes accompagnés d’un guide qui raconte en détail l’histoire de la mosquée et donne des informations fort intéressantes sur son architecture. La visite inclus également la découverte du gigantesque Hammam, encore inutilisé aujourd’hui.

Maroc coup de cœur Mosquée Hassan II

Le Maroc est rempli de choses, d’endroits et de gens exceptionnels.
Il est un bon choix de destination pour une première immersion culturelle différente de l’Amérique du Nord.
Je vous conseille d’ajouter ce pays à votre « bucketlist »!


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

5coupcoeurmaroc

Le meilleur pain aux bananes au monde se trouve à Maui, Hawaï

« HANDS DOWN » le meilleur pain aux bananes au monde, après celui de ma belle-maman.

Parmi les choses que j’aime manger avec passion, on retrouve le bacon, les croustilles au vinaigre, les bonbons « rockets », les betteraves et le pain aux bananes. Je sais, c’est bizarre, mais c’est comme ça. Alors tu comprends maintenant que ma quête de pain aux bananes à Hawaï, je l’avais vraiment beaucoup anticipée! On m’avait averti « Clau, tu vas capoter sur le pain aux bananes à Hawaï ». Ils avaient raison. J’avais pris soin de bien faire mes recherches avant de partir et j’avais trouvé le petit kiosque de Julia, dans le village de Kahakuloa, à Maui.

Sérieusement, il faut être ultra motivé pour visiter Julia. Son petit kiosque se trouve tout en haut de West Maui, et la route n’est pas l’une des plus recommandées. Il faut conduire quelques heures le long de la Kahekili Highway, une route à peine assez large pour une voiture. J’avais capturé ce vidéo avec SnapChat afin que vous puissiez visualiser la largeur de la route. C’est une route à double sens!

Ce genre de route où tu te demandes vraiment

dans quel plat tu t’es mis les pieds à chaque

seconde qui passe, mais qui est tellement mémorable.

Kahekili highway est en quelque sorte dangereuse, car elle possède des centaines de courbes et très peu de balises. C’est une aventure en soi, mais c’est également la route à emprunter pour découvrir un bout de l’île qui est à couper le souffle. C’est par cette route qu’on peut atteindre entre autres le « Nakalele Blowhole » et les « Olivines Pools », deux des attraits les plus prisés sur Maui, mais que seuls les aventuriers dans l’âme osent s’y rendre. C’est aussi par cette route qu’on peut se rendre au fameux kiosque de pain aux bananes de Julia.

mauiMaui-(44)

Quelques kilomètres avant d’arriver chez Julia, certains locaux tentent de tromper les touristes en accostant les voitures et en essayant de vendre leur pain aux bananes. Ne tombe pas dans le panneau! Je sais que la tentation est forte rendue à ce moment précis, que tu as vraiment hâte de manger du pain aux bananes, mais l’objectif, c’est celui de Julia et quelle joie d’avoir résisté! À peine cinq minutes après les « faux » vendeurs de pain, enfin, cette belle petite cabane de bois peinte verte pomme qui s’agence à merveille avec le décor de nature luxuriante apparaît comme par magie! (Ok j’exagère avec mes grands mots, mais la collation tombe bien à point!)

Maui-(46)

Un pain, 9.00$ US, le paradis. Tsé quand le contour du pain full gommant te reste collé dans le palais. MIAM. C’est officiellement le meilleur pain aux bananes que j’ai eu la chance de goûter.

Maui-(47)

Pour s’y rendre, environ 1h30 de route. Mon copain et moi avons fait plusieurs arrêts en chemin, il y a tellement de plages magnifiques et de paysages exceptionnels! Il faut prévoir une journée entière pour parcourir West Maui. Il y a une tonne de choses à voir et la route est tellement sinueuse, qu’il est impossible de rouler à plus de 30-40 km/h. Quoi que très intense, c’est un beau parcours qui permet de visiter une importante partie de Maui.

Maui-(25)Maui-(48)Maui-(29)

La quête du meilleur pain aux bananes au monde fut pour moi un succès.
Parfois, le bonheur, c’est aussi simple que ça!

 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

Maui Hawai

Au revoir 2017

Deux mille dix-huit. 2018.
Ça fait deux ans que je me dis

« Tu vas voir Clau, en 2018 tout va revenir dans l’ordre. »

Eh bien, nous y voilà, et c’est vrai que tout s’enligne à merveille pour moi. En fait, 2017 fut une année importante, décisive. Si 2016 a été une année de remise en question, de bouleversements et de changements, 2017 fut plutôt l’année où je me suis retrouvée et où j’ai retrouvé l’équilibre du bonheur. Et 2018, je l’appréhende avec beaucoup d’excitation et d’espoir. C’est cette année que je vais graduer, c’est cette année que je retourne sur le marché du travail.

En 2016, je suis partie de mon douillet 9@5 pour retourner aux études. C’était une question de survie. À ce moment, 2018 me paraissait vraiment loin, mais au moins, je savais que le jour viendrait. Le jour où je pourrai enfin me lever le matin et être contente de partir travailler. En 2017, j’ai testé bien des choses, j’ai touché à tout, et j’ai cherché à savoir ce qui me motive vraiment dans mon nouveau domaine. J’ai travaillé 3 mois sur un bateau de croisière et j’ai « trippé » ma vie. J’ai aussi guidé à New York – LE RÊVE. Je me pince encore aujourd’hui la chance que j’ai d’avoir trouvé un job qui me donne des papillons dans le ventre quand j’y pense. Je ne croyais pas que c’était possible ce « feeling » là envers un travail, mais oui!

Je dis donc au revoir à 2017 beaucoup plus sereinement et avec beaucoup plus de doux souvenirs que 2016. Je peux dire qu’en général, c’est une de mes plus belles années depuis bien longtemps. 2017 m’a également apporté dans des coins de pays inattendus, merveilleux, sublimes. Ce ne fut pas ma plus grande année de voyages, mais ceux que j’ai fait m’ont énormément marqués. Comme si j’appréciais encore plus chacun d’eux. En fait, c’est probablement parce que je prends plus conscience de mes expériences qu’auparavant. Chaque voyage m’apporte des connaissances et développe en moi de nouvelles valeurs, et plus je voyage, plus je cherche à comprendre le sens de mes aventures. C’est surement ça, la magie du voyage. 🙂

2017 a débuté avec un roadtrip dans l’Ouest américain.
De Las Vegas à San Diego, j’ai vu le désert des Mojaves et le Parc National de Joshua Tree. Je me suis arrêté à Palm Spring, à la Salton Sea, à Barstow et j’ai sillonné la côte du Pacifique en passant dans les charmantes villes de Carlsbad, Encinitas, La Jolla et San Diego. Mon année a débuté en beauté pour moi, parce que la Californie, c’est l’amour de ma vie.DSCF8889-copyLas Vegas to San Diego Roadtrip 2017 DSCF8387-copy DSCF8980-copy DSCF8921-copy
Le retour sur les bancs d’école pour accomplir ma deuxième session d’études a freiné mon élan de voyage, mais j’avais le cœur léger: au bout de cette session, j’aurai fini les deux tiers de ma formation en Tourisme. Et pour me récompenser, je me suis « booké » un voyage qui sortait vraiment de ma zone de confort. Je suis partie 10 jours au Maroc avec des chums de filles. Casablanca, Marrakech, Fès, Chefchaouen et un roadtrip dans les vallées jusqu’au désert de Merzouga. Je peux vous dire que c’est mon plus beau voyage de 2017, sans hésitation.

DSCF1695 copyDSCF2145 copyDSCF0949 copy DSCF1794 copy DSCF2035 copy DSCF0982 copyDSCF1979 copyDSCF2529 copy

À la relâche, je me suis sauvée en sac à dos au Mexique pour quelques jours avec une amie de longue date. Charmant pays! Un voyage où j’ai réussi à décrocher pour quelques jours. J’ai découvert Playa Del Carmen, les ruines de Tulum et je me suis même payée une aventure guidée dans un des plus grands cénotes de Quintana Roo. Les vacances à son meilleur.

DSCF9681 copy DSCF0186 copyDSCF9862 copyDSCF9984 copyDSCF0006 copyDSCF0029 copyDSCF9890 copy18359127_1904878716419171_1512864332703925955_o
Avant le Maroc, je suis partie quatre jours à Washington aux États-Unis. Le retour du soleil et de la chaleur dans ma vie me donne toujours envie de rouler à l’infini, de m’évader. Washington en auto, c’est presque l’infini. Dix heures de route pour se rendre à destination, mais quatre jours de gros « fun noir » à faire la fête et assister à une partie de baseball.

DSCF0571DSCF0420DSCF0503DSCF078218278579_1901554603418249_3061652597679929223_oDSCF0482
Après Washington et le Maroc, j’ai commencé mon emploi sur un bateau de croisière. Je ne me suis rendu compte de rien jusqu’aux vacances de mon chum au mois d’août. C’est ça qui se passe quand on aime notre travail non? Presque deux mois de travail intensif et boum, un autre voyage! Cette fois-ci, je suis partie en Espagne pour 18 jours. Barcelone, Valence, Madrid, une escapade de rêve à San Sebastian, une randonnée de feu dans les Pyrénées, un arrêt dans la légendaire ville de Pampelune, Gérone et la Costa Brava. Viva Espagna! J’ai adoré mon voyage, un délice!

DSC03088 Spain 2017Spain 2017DSC03189DSC02675Spain 2017DSC03026DSC03395DSC03619

Cinq voyages qui ont formés 2017. Qui m’ont permis de croire encore plus fort à mes rêves et qui me convainquent encore et toujours que j’ai fait le meilleur des choix en 2016 lorsque j’ai quitté ce bureau sans fenêtre et vide de sens.

Ce qui suit est cliché, mais honnête. Je vous souhaite à tous une vie heureuse, quels que soient vos rêves et aspirations. Amis, familles, connaissance ou simple lecteur, vous méritez tous le meilleur de la vie. Vivons en harmonie et aidons ce merveilleux monde dans lequel nous vivons tous à part égale, à devenir encore plus beau, instant après instant.

À tous, un excellent 2018!

 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

aurevoir2017_6

À la découverte de Munich: Le Neues Rathaus

Lorsque j’ai posé mes yeux devant le Neues Rathaus de Munich en Allemagne, j’ai compris que j’étais vraiment loin de chez moi.

Munich (9)
Moi, j’aime le plein air, donc quand je visite une ville, je reste dehors. Je fais habituellement ça de façon spontanée et aléatoire. Je n’ai pas de visite de musées de prévue ni d’autoguide que je suis à la lettre. La plupart du temps, je flâne au centre-ville et dans les quartiers touristiques. Je recherche les parcs, les espaces verts et les rues piétonnes. Lorsque le temps me le permet, je vais dans les quartiers plus locaux et moins bondés. En général, je n’ai pas beaucoup de connaissances de la ville que je visite, je découvre l’architecture, la culture et l’histoire au fur et à la mesure que mes pieds avancent.

Munich (7)
La ville de Munich est exceptionnelle sur plusieurs points. Le contraste architectural du modernisme et du gothique est plutôt impressionnant à cet endroit et le Neues Rathaus, situé au centre de Marienplatz, l’illustre à merveille. Le Neues Rathaus, c’est l’appellation allemande du nouvel hôtel de ville de Munich. Il a été construit sous l’inspiration de l’hôtel de ville de Bruxelles, construit au 15e siècle.

Munich (8)

Son architecture gothique couple le souffle. Difficile de rester indifférent lorsqu’on se retrouve devant. On ne peut pas la photographier en entier si on ne possède pas de lentille grand-angle spécialisée. En tout cas, mon appareil Fujifilm X20 n’était définitivement pas assez performant pour photographier l’édifice d’un bout à l’autre. C’est honnêtement grandiose.

Munich (12)
Depuis 1874, il accueille le Gemeinderat (conseil communal), les bureaux du maire et une partie de l’administration. Le bâtiment est éblouissant et plus grand que nature. Ses terrasses intérieures sont invitantes et il est presque impossible de résister à s’y installer pour un café.

Munich (11)

Le grand pignon principal semble toucher le ciel. Pour moi, c’est un sentiment de grandeur indescriptible. J’habite au Québec, donc il n’y a pas beaucoup de bâtiments de cette envergure dans mon monde, et c’est exactement ce genre de découverte qui me pousse à voyager encore plus. Il y a toujours quelque chose de nouveau et d’intéressant à découvrir, peu importe l’endroit. Les choses de grandes envergures comme le Neues Rathaus de Munich me marquent beaucoup, car elles me font sentir à mille lieues de chez moi.

Munich (15)

L’intérieur, ça vaut le coup? Définitivement. L’accès y est libre et l’intérieur du bâtiment est aussi éblouissant que l’extérieur. Il y a de grands vitraux colorés qui laissent pénétrer la lumière du soleil dans les couloirs plutôt sombres du bâtiment. C’est de toute beauté!  Les grandes fenêtres fournissent une luminosité époustouflante et permettent aux photographes de créer des photos d’architecture de rêve.

Munich (19)

Un vitrail du Neues Rathaus à Munich en Allemagne

Je vous laisse avec quelques photos de l’intérieur. Les photos sont prises avec un appareil Fujifilm X20. Il est préférable d’utiliser un appareil performant en basse lumière ainsi qu’un trépied pour bien réussir les photos. (Je n’avais pas de trépied lors de ma visite.)

Munich (17)Munich (27)Munich (32)

Est-ce que l’architecture vous fascine dans la vie de tous les jours?

Vous préparez une visite à Munich? Ces billets vous intéresseront surement!

À la découverte de Munich: Viktualienmarkt
À la découverte de Munich: Marienplatz et ses environs


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!
Munich-(21)