Salut ! On va mettre les choses au clair tout de suite. Je l’ai dit et redit à mainte reprise, mais je vous le répète : j’aime la Californie, je l’adore de toute mon âme.

Même si c’est un État qui fait parti du pays dirigé par un gros méchant matou (oh sacrilège… !) eh bien, mon amour pour elle ne se dissipe juste pas. Pourtant, je vous jure que j’essaie de m’en départir un peu : je voyage ailleurs, je découvre d’autres villes ultra-intéressantes autour du monde, mais quand le mot « Californie » me vient à l’oreille, mon cœur s’emballe instantanément !

Confession : j’ai découvert la Californie dans une période de ma vie ou j’étais intensément stressée et contrariée. Le travail, l’entourage, le paraître : c’était beaucoup trop pour moi. À cette époque, je voulais simplement avoir quelques jours où c’était possible de décrocher, de se « foutre » de tout, de commander un café et de pouvoir dire : « No rush, j’suis pas pressée. Toi, ça va ? »  Ça, ça n’existait pas dans mon monde, « mon ancienne vie », comme je m’amuse souvent à dire.

Je suis donc partie une première fois en Californie, dans l’espoir de trouver l’élément qui manquait à ma philosophie de vie. Emballée, je suis repartie une deuxième fois, une troisième, une quatrième et finalement une cinquième fois. Chaque voyage m’a fait découvrir des endroits différents, des villes différentes.

DSCF8956-copy

Moi et la Californie, ça connecte, tout simplement.

À San Diego, j’ai trouvé ce sentiment de bien-être : une population relaxe, pas pressée, tellement inspirante et animée. Malgré une température de janvier assez rude, ma découverte de cette ville fut un réel coup de cœur, principalement par le nombre d’activités, de points d’intérêts et d’options touristiques que l’on y trouve. San Diego, c’est bien plus qu’une ville, ses attractions en périphérie sont tout aussi intéressantes et en valent le détour.

Voici donc mes découvertes suite à un séjour de cinq jours dans la ville.


CENTRE-VILLE DE SAN DIEGO
Évidemment, qui va à San Diego va se promener « en ville ». Le centre-ville est grand, propre et intéressant en général. C’est tout de même l’endroit où j’ai le moins connecté. On y retrouve un mélange de commerces, de gens sur le chemin du travail, d’entreprises et très peu de touristes en cette période de l’année. Ce n’est pas mon mood californien tant aimé que j’ai retrouvé ici, mais tout de même, un centre-ville charmant avec beaucoup d’options pour les soirées au resto, les cinq à sept et les boîtes de nuit.

Mon vrai trip de mon passage au centre-ville fut de partir à la recherche de ce graffiti populaire (image en entête) que j’ai finalement trouvé dans un quartier un peu éloigné. Une chance que j’étais en voiture !

DSCF9373-copy

OLD TOWN
Le Old Town de San Diego est un lieu hautement touristique, mais très charmant. En 1769, c’est à cet endroit que les premiers arrivants de la Californie se sont installés. On y a gardé des artefacts, conservé des maisons d’origines et on y a aménagé les lieux pour en faire une attraction. On invite donc les touristes à venir découvrir la vie des résidents de San Diego de l’époque, principalement la vie des Mexicain-Américains qui y ont vécu entre 1821 et 1872. C’est tout un monde que l’on découvre en se promenant dans le village !

DSCF9486-copy

DSCF9456-copy

DSCF9475-copy

GASLAMP QUARTER
Directement au centre-ville, vous trouverez sans effort le cœur historique de San Diego, adjacent à la Petite Italie. Attention, il ne faut pas confondre Gaslamp Quarter au Old Town de San Diego. Ce sont deux lieux complètement différents ! La vie nocturne, festivals et événements, c’est ici que ça se passe. Je n’ai pas profité de ni une, ni l’autre des points descriptifs du quartier parce qu’on venait tout juste de se sortir des partys des fêtes !

DSCF8724-copy

OCEAN BEACH, MISSION BEACH ET PACIFIC BEACH
Distance du centre-ville : 14 km

San Diego a commencé à m’interpeller beaucoup plus lorsque je suis arrivée sur la côte. Alléluia ! Des plages de sable chaud à perte de vue qui se succèdent, des villages accueillants, de l’air salin, très peu de passants et de l’espace pour « les fous et les fins » !

DSCF8913-copy

DSCF8942-copy

DSCF9022-copy

TORREY PINES STATE NATURAL RESERVE
Distance du centre-ville : 28 km

Pour bouger un peu plus, c’est à Torrey Pines que j’y ai trouvé mon compte. Des sentiers de randonnées surplombent les collines. L’accès est gratuit et un stationnement (bondé) se trouve à l’entrée du parc. J’y ai passé une demi-journée à me perdre dans les sentiers et à sillonner la côte via la plage, juste au pied de la réserve. C’est une beauté incroyable lorsque le soleil tombe de plein fouet sur l’eau salée du Pacifique.

DSCF8309-copy

DSCF8319-copyDSCF8347-copy

FRONTIÈRE MEXICAINE ET LES OUTLETS AT THE BORDER
Distance du centre-ville : 27 km

Petit détour cocasse et intrigant : il est possible de se rendre à la frontière mexicaine et de s’y approcher de très près. Tellement près, que nous sommes surveillés par une patrouille ! Disons que tu ne lui fais pas de blague plate américaine à ce camion blanc et vert ! Pour trouver la frontière mexicaine, il suffit de se rendre aux Outlets At The Border, un géant centre d’achats à rabais. Cette photo a été prise depuis le stationnement. J’ai trouvé ça relativement intense comme accueil ! DO NOT TRESPASS !

Las Vegas to San Diego Roadtrip 2017

MISSION BREWERY 
Je raffole des microbrasseries et celle-ci fait partie de mon livre des incontournables ! Située directement au centre-ville, dans un quartier d’usines désaffectées, elle est la représentation parfaite d’une microbrasserie qui s’est développée à son plein potentiel. De son apparence extérieure industrielle, elle laisse quelques doutes, mais faites-moi confiance, on y sert des bières délicieuses et de hautes qualités. L’ambiance est tout simplement géniale : musique rock et décor d’enfer. Les installations sont accessibles et gratuites et le personnel est hyperaccueillant et passionné. La Mission Brewery a été un véritable coup de cœur pour moi !

DSCF8816-copy

DSCF8829-copy

MONT SOLEDAD
Distance du centre-ville : 25 km

Le mont Soledad est à la fois un observatoire et un mémorial consacré à la guerre de Corée. Il donne une vue exceptionnelle au sommet ; mon seul petit regret est d’y avoir été le soir. Bien que les lumières aient rendu ce moment magique, j’aurais bien aimé y voir les détails de la ville en plein jour.

DSCF8457-copy

CORONADO BRIDGE ET LA BAIE DE SAN DIEGO
À San Francisco, c’est le Golden Gate Bridge qu’il ne faut pas manquer. À New York, c’est le Brooklyn Bridge et à Sydney, en Australie, c’est le Sydney Harbor Bridge. Eh bien à San Diego, c’est définitivement le Coronado Bridge que l’on doit mettre en tête de liste ! Ce pont de 3407 mètres permet d’accéder à une vue imprenable sur le centre-ville de San Diego. En continuant votre route, vous arriverez dans le secteur de Silver Strand State Park. La route mène aussi tout droit vers le Tijuana River National Estuairine Reserve. Un endroit où il est possible d’observer la faune et la flore qui s’offre à vous. Je crois qu’un détour par le pont Coronado en vaut la peine, si ce n’est que pour observer le coucher de soleil fracassant depuis le Coronado Tidelands Park.

DSCF9231-copy

SUNSET CLIFFS NATURAL PARK
Distance du centre-ville : 13 km

Cet endroit en bordure de mer est un incontournable ! Faites-vous un devoir de vous y rendre ! Le parc est linéaire puisqu’il suit la Côte Pacifique. On le nomme un parc, mais vraiment, c’est une zone naturelle protégée. Des falaises arides coupent drastiquement le paysage et permettent aux visiteurs de se promener au sommet de celles-ci. J’ai d’ailleurs écrit un billet complet à ce sujet ici : Les Sunset Cliffs de San Diego, à voir !

DSCF8571-copy

DSCF8634-copy

ENCINITAS ET CARLSBAD
Distance du centre-ville : 42 km et 55 km

Depuis San Diego, je me suis payée un roadtrip d’enfer, celui de remonter bien tranquillement la côte du Pacifique jusqu’à Carlsbad ! C’est vraiment un super moyen de décrocher de la ville et de voir les alentours ! La route est sublime, bien sûr, puisqu’elle longe l’océan. En chemin, j’ai fait une pause à Encinitas pour prendre une marche sur la plage. À destination, j’ai passé une excellente soirée à découvrir les microbrasseries de la ville. J’ai même assisté au coucher de soleil avant de refaire le chemin vers mon hôtel à San Diego. La route entre San Diego et Carlsbad prend environ 40 minutes. Un jeu d’enfant !

DSCF8351-copy

DSCF8376-copy

DSCF8387-copy

31988159680_bb7830978c_o

LA JOLLA
Distance du centre-ville : 20km

La Jolla est un autre bijou à ne pas manquer. Cette petite ville est annexée au grand San Diego. C’est sûrement un des coins de la ville que j’ai le plus apprécié. Ville de locaux et de surfeurs, la vibe californienne y est tellement ressentie ! À La Jolla, préparez-vous à en avoir plein la vue grâce aux nombreux paysages uniques qui s’y trouvent. Voici la liste d’attractions à mettre à votre agenda pour votre visite : La Jolla Tide Pools, La Jolla Cove, La Jolla Shores, La Jolla Summit, La Jolla Brewery… Ça sonne pas mal hein ?

DSCF8980-copy

DSCF9177-copy

POINT LOMA ET LE CIMETIÈRE MILITAIRE
Distance du centre-ville : 17 km

Si vous observez la géographie de San Diego sur une carte, vous allez remarquer qu’une péninsule contourne la base navale de la ville. Au bout complètement de cette péninsule se trouve Point Loma. C’est un endroit chouette à voir où se retrouve un immense cimetière militaire ainsi qu’un parc national. Il pleuvait des cordes lors de ma visite, ce qui à enlevé un peu de charme au point de vue sur l’océan, mais le cimetière, où repose des milliers de guerriers de différentes guerres et disciplines, est impressionnant et émouvant.

DSCF8515-copy

DSCF8539-copy

IMPERIAL BEACH ET LA RÉSERVE NATIONALE ESTUARIENNE DU FLEUVE TIJUANA
Distance du centre-ville : 16 km

Finalement, aux abords de la frontière mexicaine se cache une plage déserte absolument merveilleuse. Regardez ça ! Qui n’a pas envie de s’évader à cet endroit ? Pour faire diversion de la plage, la réserve nationale située à quelques pas permet de faire de l’observation faunique. Sur la deuxième photo ici-bas, je me situe bien en Californie, mais le paysage au loin est le Mexique ! La frontière se situe à mi-chemin, de l’autre coté de la rivière !

DSCF8738-copy

DSCF8762-copy

San Diego a un potentiel immense lorsqu’on regarde toutes les attractions en périphérie. À mes yeux, c’est un peu ce qui fait de cette destination une place de choix pour un court voyage. Il y a autant d’activités en nature que d’activités urbaines et, croyez-moi, je n’ai pas tout fait ! Il y a le zoo, l’aquarium, le parc d’attractions, les montagnes, d’autres villages voisins et j’en passe !

À tous et toutes, si San Diego est sur votre liste, je vous souhaite un bon voyage en Californie !

 


Si vous aimez cet article, merci de le partager sur Pinterest!

san-diego

(Visited 90 times, 2 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *